mardi 20 mars 2018

VIEUX MANUEL - fin





*  



Passereaux, comme toujours. Langue française







Le puits est à gauche, le jeune regard aussi. L'éternité est à vélo



*


Possibles sous-marins perdus. Neiges, névés, minuscules éléphants de mer, baves de banquises dans l'univers, fatigues et enfants, enfants et fatigues, sillages. Navire la création du remorqueur 



*



Une deux trois voix de jamais, un ossuaire, inutile sur le monticule 

 

 
*



Un mur, une promenade, un mur, un vieil angle, un canapé, un feu, au coin du silence un ronron 

 
*

 




Elégant printemps, l'oiseau sera en oiseau, la chaussette éternelle, le vélo comme prévu, 

l'instant au puits, et toi
appuyé de lèvres cher silence

 
*

 
Là mille concertos de Ravel mille doigts cymbales pureté revenant de guerre voici 

unique oiseau disparu