mardi 16 octobre 2012

PETIT MESSAGE

Pour vous dire que j'avais retravaillé Miroir V en ligne, ce qui avait eu des précédents, et qui comportait une contradiction pour quelqu'un qui avait tellement le souci du définitif, sinon du parfait, qu'il ne s'était pas battu pour éditer. Sans parler du ridicule toujours menaçant - mais cela n'était pas en jeu car je connaissais plus d'un bon garçon ou d'une bonne fille qui s'était mordu les doigts pour avoir édité. Je n'avais pas pour l'instant  résolu le mystère, la contradiction dont je vous entretenais. Ici je me sentais bien. Le Blog serait-il un jeu dangereux (ou sain) entre l'instinct de l'immédiat et le souci éditorial qui, du livre, s'était étendu à d'autres formes d'art à l'âge de l'imprimerie ? Depuis la révolution informatique, nous écrivions-parlions (entre autres); que faisions-nous ? Etait-ce nouveau ou non ? Manquait-il un verbe à ces nouvelles façons ? Pardon car je savais la question banale et déjà bien rebattue. A bientôt. Très grand merci à vous, au passage, de lire Alen Leoz quand il y avait tant d'autres nécessités ou sollicitations.