mardi 12 février 2013

PALIMPSESTE







horreur  nécessité guerre manie     d'outre-Roses
 Ceci était donc un de ces mélanges encore mal maîtrisés qu'on pouvait encore appeler lettre ou déjà publication.

 Notre temps, prise de tête et d'otages : ne jamais céder.


 





jalouses, mes soeurs               
                  à tripoter mes cousines                                                                                                                                                                          CORPS
  
Je m'engageais ici à ne plus boire une goutte d'alcool pendant trois mois pleins.

                                                                                                                                                                                  teniez une piste.


 (Le poème chinois de Li Po, maladroitement scanné ici, est traduit par François Cheng dans le livre Poésie chinoise, orné de calligraphies de Fabienne Verdier, et publié dans la très belle petite collection Les carnets du calligraphe d'Albin Michel).