lundi 18 mars 2013

AIMES-TU LE VENT OU LE CONTRAIRE 5, 6




Ma robe ma margelle disent ces filles
Assises au centre de leur sang
En linges de profonds mondes
Eparpillées par le coeur
Le je au fond du puits là-haut
Ma très amie ma très jolie sanglante
Voit quelques lunes voit quelques autres 
O hibou ô tic-tac de l'oeil pur 



*


Pour Lydie. 


Mais le silence ne viendra pas
En silence en trouant les mots
Et mon accordéon le pauvre
Il va où va le train du monde
A la gare Déraillement 
Heureuse rengaine, veille mon esprit ! 
Le chant s'exile où la brodeuse
Reprend les larmes décousues