samedi 13 avril 2013

AIMES-TU LE VENT OU LE CONTRAIRE / HAMELN

Pour Dominique.


Il est venu par les chiens invisibles 
A tourné par la rue devant le nom 
Est là révèle le mystère d'être l'autre 
D'être le sein plein des larmes du lait  

Il est venu aussi par les voleurs  

Par l'inaudible rire des vérités 
Ultra-son fifre insoutenable
On l'a chassé avec nos enfants et nos rats