vendredi 15 novembre 2013

AIMES-TU LE VENT OU LE CONTRAIRE 11



Tu sais soudain ma peau ce n'est
Que pour m'abriter de mon sang
Il va à légers fleuves mortels
Je brûle d'une lune laquelle ?
Sa patte fait la louve louve
Ouvre au vent tu ouvres à une folle
Une absolue qui danse pour toi
Nue - et ceinte de l'ombilic