mardi 20 mai 2014

AIMES-TU LE VENT OU LE CONTRAIRE XIV / XV



Adolescente pour elle ce mot
Est presque encore un cheval libre
Et puis voici que les violons
Présentent à l'oreille leur cercueil
Rire sort d'une bouche de la voisine
Etre d'ailleurs ne se fait pas
Moi j'ai appris les dix cascades
Dix dévalées de dix montagnes

                         
                         *


Il y a, sous les mots, ce qui a mal fui, le vieux hurlement arrangé. Les gouttes de sang les fiancées plombées au centre d'être tourterelles, le printemps, toute cette douceur qu'on vous arrache.

                         
                         *


L'accordéon le coeur
Qui pend encore du coeur
O autre trop absent pour être
Il faut sauver l'eau qu'on me porte
Aveugle très tremblant d'enfance
A peine retenu par mon nom
Moi aussi j'aime l'amour et le désert
Trop absent pour autre il faut sauver

   






vendredi 16 mai 2014

mercredi 14 mai 2014

NÉO-DICO III

ADJERBAÏDJANISER. Admettre en azéri un terme arménien (id. franciser). 

AMIANTE. Très nocif : faire de la prévention auprès des jeunes.

COUPOLE. 1 (vx) Etablissement parisien pour vieilles riches / 2. Institut parisien pour rester vert et éternel.

CRETACE. Les dinosaures auraient pu prévoir la météorite. Ils  étaient trop gros pour survivre.

ESPACE FUMEUR. Salle de shoot d'autrefois.

GOETHE. Seul écrivain allemand.

HERISSON. Petit mammifère qui vit écrasé.

HEROÏNE. 1. Andromaque / 2. N'agrémente aucun plat car on n'a plus faim (à consommer avec modération). 3. ( Sans -e) : chanson de Lou Reed, n'oublions pas.

MAYA. Récente fin du monde bien oubliée.

ONU. Beaucoup d'observateurs. Rarement des casques bleus.

PETANQUE. Discipline du baccalauréat. Sport du midi qui repose de la corrida.

SENIOR. Vieux jeune chômeur. / D'après les journaux qu'il est le seul à lire, on est malheureux avant cet âge. Tout de même, consommer une plante des hauteurs andines et aller au spa : le téquila-gin-vodka et les soirées mousse à HEC, c'est fini. / (Précédé de "nos" : péj.). 

-STAN (term.) Pays qu'on mélange. Donc s'imaginer des monts infranchissables, des plaines arides, des mers asséchées et une rampe spatiale. C'est tellement grand qu'un drone américain, une escouade russe et des Talibans ont peu de chance de s'y croiser.

lundi 12 mai 2014

SENTENTIA XX ET DICTA

Les chats n'aiment pas les portes, ça les rend hésitants, et les rois n'y touchent jamais. La conclusion s'impose. 

En ce qui concerne les rois je plagie Francis Ponge. Cette phrase me trotte souvent par la tête, elle va loin par définition : "Les rois ne touchent pas aux portes".  

samedi 10 mai 2014

OU IL FAUT REDEVENIR SOI



Impossible est ma sœur
Et sa promenade est morte
N'est-elle aucun jardin

Pianos ensevelis
Tous ses doigts sont d'automne
Tous ses yeux sont crevés

Ombres de fiancées
Et vous chants du silence
Inlassables oiseaux

Vous qui savez errer
Paroles dans les vents,
Par où iront les morts ?

Et vous pauvres frégates
On s'amarre à soi-même
Déchirure est le port

N'est-il aucun jardin 
Impossible est ma sœur
Toi ma traînée sois l'infinie




(VAR. " O ma traînée sois l'infinie ")


(VAR. 2 : " O ma traînée et l'infinie"
Oui cette fois ça me convient, je vous le rééditerai, il me faut mon compte de sommeil)

mercredi 7 mai 2014

JUIF / ANGLAIS

L'humour était-il juif ou anglais ? Entre Oscar Wilde et les Marx Brothers, préfériez-vous De Funès ou un Syrien actuel ? Attention il fallait choisir. Il n'y en avait pas d'autre. 


Ecoute, hier, et c'est vrai, un monsieur très enrobé, je veux dire très en robe, et très barbichu, m'a proposé de partir immédiatement en pèlerinage et j'ai réfléchi. C'est vrai que j'ai péché. Quand je lui ai dit que j'étais chrétien il a tout de suite cru que je votais pour Marine Le Pen en culotte de peau. J'allais accepter mais je chante mieux Mozart que la tyrolienne, donc j'ai réfléchi un peu. Je me suis dit à la Churchill : "d'accord l'Europe est un vaste complot mais on a rien trouvé de mieux". Donc, je reste du centre dur et de l'Europe, si possible régionale et fédérée. La France et les States m'énervent volontiers, la Bretagne et un Land allemand je préfère déjà, la sainte Russie je l'aime comme Dostoïevski mais on ne sait pas qui est nazi en Ukraine et en Grèce. Quant à la Hongrie, hongrois ça mais c'est pas vrai. J'ai proposé au barbu de me repentir à Bures-sur-Yvette, ça m'est venu comme ça. Il a réfléchi à son tour. Enfin il a caressé sa barbe, ce qui veut toujours dire réfléchir. Puis il m'a dit La Mecque, c'est un automatisme, puis il s'est repris et m'a dit Homs. Moi, entre un mec et un homme, je préfère leurs meufs sans pour autant aller manifester le visage caché genre la Cagoule et donner de l'extrême droite quand la gauche et la droite ne réagissent même plus à l'instar du Président et du précédent, je vous l'ai dit, tout ce que je peux coller, c'est un centre. Vous vous rendez compte ? C'est vrai. Ils n'y envoient plus seulement nos mômes, il croit que juste avant ma retraite je vais la faire devant Al Assad et Poutine. Un malade. Ma technique vaut ce qu'elle vaut : comme les burnes à Yvette n'ont pas marché, ni même la Mecque, je lui ai dit (toujours dévier la conversation) : " Je peux toucher ta barbe, mon frèrr ? " Ben même qu'il m'a laissé faire et j'ai ajouté "elle est très jolie" et il est parti content. Eh oui. N'empêche, heureusement que j'ai pas été mon fils. Cela dit, et c'est sincère, loué soit le Prophète, et puis Jésus marche dans les jardins d'Allah, et demain, mange pas de viande, c'est la journée mondiale de l'animal mort.

(C'était juif ou anglais ? Ou nul ? Ça intéresserait mon gros ego, la réponse, sachant que si elle ne vient pas, ce sera la 3e solution).


mardi 6 mai 2014

AIMES-TU LE VENT OU ?

                                           Pour Carine. 


Accordéon ou le contraire
Je suis le pauvre de de d'là
On t'embrasse. Ton passé aussi.
Tâchons de mourir avec soin
Air aéré de libellules
Et toi qui cours à tous oiseaux...
Moi ? Mes lourds pas sont l'ange.

                    £           
                          
Et soudain l'arbre, oui, fut seul.
Je devins mon torse nu.
Il y en eut soixante de fillettes.
Absolument serrées contre moi, 
Oui à peu près soixante et l'orage,
Entre elles et mon torse nu et l'arbre.
Grandes d'un instant - d'une mort, d'un dieu.




dimanche 4 mai 2014

SUPPLICATIONES NOMINI / JOUVE / STETIE

































(Voici le début de la p. 82)


   " La règle spirituelle est proclamée dans son ambivalence en forme, dirait-on, d'équation algébrique : "

      
   O Dieu clair, soutiens mes pas chancelants
   Sombre Cerf, fais trébucher mes pas clairs.

                                               (ibid.)




ROMAN POST-BUTOR / REDAC DE QUATRIEME

Sujet sans importance. Mais respecte le schéma narratif, varie le vocabulaire, utilise correctement les temps du passé, cherche les nuances (un mot qu'on ne dit plus guère dans l'éduc.nat.), dis-moi si je dois corriger correctement ou pour demain, et surtout tiens le lecteur en haleine. Courage.


1. Situation initiale.

Emilie se trouva sous un faux-acacia quand éclatait la quatrième guerre mondiale. Sous ce conifère ce con, c'est une phrase nominale. Sous ce conifère son cousin Igor Lampin, (Monsieur ce nom est vrai, c'est justement mon cousin et je vous aime sans le dire) n'avait rien à faire mais bon il était là dans le con d'Emilie quand, sans raison aucune, le voisin s'appela Patrick. Alors un drone censé livrer une pizza avec un peu plus de noix de pécan jetait, parce que je ne répète pas livrer que j'ai déjà mis, par erreur une bombe chez le voisin soudain appelé Patrick. Et il plut. Pas le drone. Donc si ce n'est pas le drone, est-ce le Igor, ou la pluie, ou le voisin soudain ?

Bien les consignes sont respectées sauf pour l'utilisation des temps du passé tu tiens bien mon haleine tu ménages le suspense continue ainsi mais respecte la ponctuation et je passe après un verre et une clope à la copie de


jeudi 1 mai 2014

SENTENTIA XVIII / SENTENTIA XIX / twitter 2 /

$

Mieux vaut avoir un chat sur ses genoux que finir sa phrase sur Twitter.


$

Mieux vaut ne pas finir sa phrase que la finir sur Twitter. (version pour les amis des chiens)

(à condition quand même que le début de la phrase soit bien construit, du moment qu'on n'ajoute pas bêtement un  point, juste à l'acmé, quand la phrase jouit d'en être une)


*
(non)

















TWITTER

C'était vraiment trop court. 
D'une part on ne pouvait pas y développer que le destin des abeilles domestiques (apis mellifica) d'où dépendait le nôtre à moins qu'un clone d'abeille résistant aux pesticides dont on venait en France d'avoir à nouveau légalisé l'hélicoptère, ainsi qu'au bourdon asiatique, espèce invasive parmi d'autres, était soudé au nôtre, et au sujet desquelles au passage je ne faisais nulle allusion à l'Europe au sujet de laquelle M. (appréciez au passage mon abréviation) Wauquiez réclamait qu'elle revînt aux six premiers états membres sans même considérer que si l'Espagne et le Portugal, à l'époque, n'avaient été aux mains de dictateurs, nommés l'un Franco et l'autre Salazar, neutres objectivement alliés à Hitler, mais oui monsieur - et ici je reconnaissais que l'utilisation du tiret haut, bien oubliée, n'était pas une tricherie mais un bas de 
casse reconnu par tout ancien typographe, qu'il datât d'avant l'offset ou même du linotype ou de la litho (ah, -graphie, ils avaient déjà la manie de raccourcir, vive les druides, non, les magdaléniens) car dès qu'on disait M. Hitler c'était tellement mal qu'on n'avait pas le droit de lire l'unique livre d'Hitler, somme accablante qui eût pourtant calmé le chaland au lieu de l'attirer de façon malsaine (je vous faisais grâce de la reprise pronominale mais non du nom propre qui, globalement saisi, constituait désormais un idéogramme, alors que google pas encore et ici je n'esquissais aucun procès mais faisions gaffe, et, je l'ajoutais, j'avais eu l'occasion de lire ce torchon dans des circonstances fortuites), ni, jusqu'à une date récente, de jouer du Wagner en Israël, mais seulement celui de se troubler devant les étranges toiles du sus-nommé Hitler, singulièrement dénuées de vie végétale ou animale à l'instar des plus belles vanités, et à la différence, je venais de l'apprendre, de M. Bush junior, l'Indiana Jones de l'Irak, qui abîmait nos chiens-chiens au point que j'étais fier de MM. Chirac et Villepin, qui avaient refusé cette intervention militaire car il suffisait d'attendre les printemps arabes de 2011, qui restaient plus qu'ambigus à l'heure qu'il était  

TROIS DESORDRES LES PLUS PARFAITS, MAIS : TROIS.

Le 10/04/2014 DE L'ERE CHRETIENNE.




Charrue rêveuse pour le soir. Je soussignée terre remuée, étant être et sous le poids des astres, et sur l'insistance du créé notamment hommes appelés hommes, atteste 

avoir repris une cuillerée d'étoiles.



                              *


Bel amour raté oh ma conquête déjà barrée, c'est comme si j'avais peint. J'atteste, en ton sommeil,

avoir retouché une caresse.


                              $


Je soussigné atteste l'avoir vu le lièvre arctique Le galoper tout ce silence

Pour survenir en d'autres mondes

Moi qui ai prononcé les mots
Du maître du maître des neiges

Elle va vers le froid la première
Diront les uns diront les autres

Et s'agissant de ma mère

Moi qui ai prononcé les mots
Du maître du maître des neiges

Ecoute ce qui est ou jamais
Est jamais à jamais tu
Ou un secret n'est rien

Diront les uns diront les autres


Un secret à jamais tu n'est rien