jeudi 23 octobre 2014

SUIVANTE !

Elle, la lune est son esprit
Et parfois une louve,
Une louve couvée de son enfant.

Rose surprise à ta guêpe,
Tu me donnerais ton cœur
Contre mon silence ?

J'errais dans de Hautes Erres
De nuit croisant recroisant les étoiles
Fou j'ignorais pourquoi

Museau mangé d'une belle Arabe
Ai-je droit d'entrer un peu 
Dans de ce rêve cerné ?

De nuit de nuit croisant 
Recroisant les étoiles
J'étais je crois le silence
-lui-même-   

J'errais, je crois,
Avec mon ami le froid.
On cherchait... un côté.

Mon âme ? En Amérique.
Et, très tremblant de mon enfant,
Je brûlais, bien limpide.

On est nu sans accordéon.
Dis-moi qu'on revient de Syrie
Puis ce sera l'été.

Oui. J'ai cru une louve louve
Et elle est tombée antique.
Où vont-elles dans les rues,

Où vont-elles au dehors ?
O ma rose et ma guêpe
Croyez-moi je ferai silence.

Mon froid, la louve est morte.
Errons encore et puis rentrons
Arracher à elle-même une fille.

De pays en pays dévastant
Dévastant des pays
J'étais je crois son rire
- lui-même.












  

CHASSE-NEIGE CONTRE FALCON

Un chasse-neige qui massacre le Falcon du PDG de Total, même moi je l'aurais pas inventée. Je connais des mouettes et des macareux moines qui doivent bien se marrer du côté de Brest, en souvenir de leurs ancêtres. Eux aussi Total les empêchait de décoller. Je suis surtout désolé pour les pilotes, l'hôtesse de l'air, et Vladimir Martynenko, ce héros. Et qu'on me mette Nantes en Bretagne, ça commence à aller. 

Ah oui, il faudra aussi que je vous parle d'Ottawa. Et de Calais. Que de boulot. Amitié.