mardi 16 février 2016

UN POEME PAR JOUR OU TU ES ABSENTE IV

Excusez-moi pour l'un peu d'avance. Mais quand on parle d'absence,  encore faut-il savoir de quoi on parle. Donc oui, par jour, c'était un mauvais pari