lundi 14 mars 2016

SUBSTANCE DU LABYRINTHE XI

Pour MA femme, V..


Moi de l'Aveugle je dirais
C'est lui qui continue

D'une fille là c'est facile
Qu'elle est beaucoup trop jeune pour elle

De l'océan ? Eh bien plein de belles choses
Remplies de mots de mouettes

De moi ?  (marquer l'effort) Qu'absolument
Aucun de chaque mot n'existe

SUBSTANCE DU LABYRINTHE X




Tu es ma fille la plus sauvage
Je dresse l'esprit à ton approche
Il nous arrive que tu me voies
J'en fais silence à mes bêtises
Ce qui sauve quelques-unes des proies

Tu es mon chemin le plus long
Le plus vrai celui sans le puits
Ou où paissent les bêtes des autres
Si la plus belle fille n'est qu'un fil
A moi de manger devant elle

Saxo c'est l'heure et toi sois noir
Faut que ça brille un instrument d'un noir
Tu es mon chêne depuis longtemps
Juste prêté à Georges Brassens
Ça fait poète d'être chanson ?





SUBSTANCE DU LABYRINTHE IX




Non l'arbre est inégal aux pluies
Je me disais ça moi l'étrangère
Ce poète oh ronron parmi les autres
Oui tout se perd partout même soi
Les nés trop nés sont nés cette année-là

La griffe du chat est d'un ennui !
Que je m'en ferais moi le lynx une vraie mésange
Sorte de chêne ô surgi du dehors
Mais puisqu'on est entre nous toi
Laisse-moi te raconter l'absence d'un pauvre

En fait l'enfant gâté c'est lui l'enfant
Pas lui quand il franchit les murs
Ça toutes les fleurs le savent
Non je me disais moi l'étrangère
Arrivée dans la merde - j'peux faire ?