vendredi 16 juin 2017

SYLVIA PLATH



(IMPRIMEZ, IMPRIMEZ. SACHEZ QUE DU JOUR AU LENDEMAIN GOGOL VIRE VOTRE OEUVRE ! CHAQUE JOUR GOGOL VIRE GOGOL)







Poème traduit par un poème




Now I am a lake. A woman bends over me,
Searching my reaches for what she really is,
Then she turns to those liars, the candles or the moon.
I see her back, and reflect it faithfully.
She rewards me with tears and an agitation of hands.
I am important to her. She comes and goes. Each morning it is her face that replaces the darkness. In me has drowned a young girl, and in me an old woman
Rises towards her day after day, like a terrible fish.


Là je suis lac une femme se penche
Pour fouiller se connaître 
Et ne voit que l'étale

Et se tourne au mensonge
Aux chandelles de ses lunes
Que de dos je reflète fidèle

Oh récompense ses larmes
Oh soulagement ses mains
Ce va-et-vient de la vie

Je me sens important
Plus de nuit le matin
Son visage son visage remplace

C'est tous les jours un lac
Moi une jeune noyée
Une vieille monte à elle

Comme un horrible poisson 












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire